Le rap et son amour du ghetto

L’abus de ghetto est dangereux pour la santé. Omniprésent dans les quartiers les plus difficiles de France, le rap français rend souvent hommage à son ghetto. Mais à force de ne parler que de « tess » (cité), de flingues et de deal, il lasse le grand public. Débat sur la ghettoïsation du rap à travers un diaporama interactif associant images et interviews vidéo.

patrimoine-du-ghettoSorti des entrailles du bitume new-yorkais, le rap a puisé une partie de son énergie dans les rues malfamées. Toute une mythologie s’est construite autour de la notion de ghetto. Plus qu’une simple zone géographique, le ghetto renvoie à des codes, à une certaine école de la vie. Cet univers a forgé le caractère de bon nombre de rappeurs, leur permettant de réussir par la musique. Mais le ghetto est aussi une forme d’enfermement mental, et le rap n’y a pas échappé, « se vautrant dans ses propres excès », comme le regrette Olivier Cachin.

Si le rap français, et les magazines qui vont avec, se vendent moins bien qu’à la fin des années 90, c’est qu’ils touchent aujourd’hui un public plus restreint. Les curieux qui achetaient parfois un disque de rap se font moins nombreux, lassés d’une musique qui se répète. Car l’essor du rap de rue, après avoir redynamisé le genre, a fait du ghetto le seul terrain de jeu de nombreux rappeurs.

Le rap s’est-il refermé sur lui-même à force de célébrer le ghetto ? Débat en vidéo sur la ghettoïsation du rap, avec les MCs Oxmo Puccino et Youssoupha, les journalistes Olivier Cachin et Grégory Curot (rédacteur en chef de Rap Mag), ainsi que la sociologue Stéphanie Molinero. Les interviews sont à consulter au fil d’un diaporama présentant aux initiés et aux curieux une sélection des pochettes les plus éloquentes du rap de rue.

Vodpod videos no longer available.

Apercu Diapo ghettoisationEn cas de problème, vous pouvez visionner le diaporama interactif sur le site Vuvox.
Vous pouvez également visionner les vidéos sur Youtube, avec la playlist « Débat sur la ghettoïsation du rap ».

Publicités

2 Commentaires

Classé dans L'évolution des médias rap, Les leçons du professeur Cachin, Les mutations de la presse rap, Rap Français, Vidéos

2 réponses à “Le rap et son amour du ghetto

  1. Vieux Batard

    Ahhh ! T’aurais pu me filmer !!! depuis le temps que je vous le dis !!
    En tous cas, heureusement que t’es là pour mettre en forme, et bien joliement en plus, ce constat !

  2. Pingback: Variae › Le rap, grand oublié des médias ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s